La Petite mer et ses merveilles

Si la vue de quelque 150 000 oiseaux aux plumages colorés vous laisse de marbre. Si la beauté des innombrables îles, Arz, Gavrinis, Berder, Ile aux Moines... ne vous transporte pas.

Si les fêtes, les festivals, la musique et les sourires ne vous amusent pas...

Alors le Golfe du Morbihan n'est pas fait pour vous !

Pour les autres, un seul adage s'impose bienvenue au paradis.

Sensible au charme des étendues bleutées ? Laissez-vous balader sur la centaine de kilomètres de sentiers côtiers aux paysages préservés qu'offre la «Petite mer». Dans toute la région, de simples phénomènes naturels retiennent aussi l'attention.

L'île de Berder, près de Larmor-Baden, offre un spectacle unique. Accessible à marée haute, elle devient îlot avec la montée des eaux... piégeant le profane sous l'oeil amusé des passants avertis.

Sensible à l'histoire avec un grand« H » ? Vous pourrez ici toucher des doigts un passé séculaire. Cairn et mégalithes, à Arzon, à Locmariaquer... Cités médiévales dans l'arrière-pays, château des ducs de Bretagne de Suscinio, à Sarzeau...

De quoi ne jamais vous rassasier.

Les merveilles du Golfe ne se découvrent pas en une fois. Mais en une vie.

Situé sur la façade atlantique armoricaine, le golfe du Morbihan («petite mer» en breton) a donné son nom au département. C'est en effet une petite mer intérieure, fermée par la presqu'île de Rhuys, qui couvre quelque 100 km2 (21 km de long et 5 km de large). Un étroit passage, où les courants sont violents, permet la communication avec l'océan. On y compte 300 îles dont une trentaine sont habitées. Deux d'entre elles forment une commune: Arz et l'Île-aux-Moines. Son climat doux, ensoleillé, et la beauté de ses côtes découpées font du Golfe du Morbihan un lieu touristique renommé.

La découverte du golfe du Morbihan en bateau ou depuis l'un de ses rivages, ne cessera jamais de vous étonner avec ses paysages changeants et insolites, qui varient selon la marée et les caprices du temps. Des milliers d'hectares de rochers, de plages, d'herbiers, de salines abritent près de 150 000 oiseaux d'eau : échasses, aigrettes garzettes, harles huppées, mouettes, goélands, etc...

L'île aux Moines

Quel beau golfe que celui du Morbihan dont le nom signifie « petite mer » en breton ! 42 îles comme autant de tâches de verdure sur la mer bleu azur... Le paysage est celui d'une carte postale, la douceur du climat en plus. Pour découvrir le golfe, pourquoi ne pas commencer par la charmante île aux Moines…

Passé le petit port de Conleau, ses pins, ses coquettes maisons au bord de l'eau, ses bateaux colorés et sa piscine d'eau de mer, s'ouvre le golfe du Morbihan. Vous serez dépaysés ! Ici, les îles évoquent le sud. Chacune a sa particularité et c'est avant tout pour leur paysage et leur inimitable qualité de vie qu'on aime y faire escale. Cap sur la plus boisée et la plus grande d'entre elles, l'île aux Moines.

- Au départ de Port-Blanc (à 15 km de Vannes) une navette relie toute l'année l'île au continent.

- Au départ du Clos de Kerhouil à l'embarcadère de Port-Blanc Baden ( 18 km)

Où sont les moines ?

Magnifique endroit que l'île aux Moines ! Elle doit son nom aux moines de l'abbaye de Redon à qui le roi de Bretagne l'offrit au 9e siècle. Venez flâner hors saison dans le vieux bourg aux ruelles fleuries de camélias, mimosas et aux charmantes maisons de pêcheurs. L'île s'apprivoise à pied ou à vélo, que l'on peut louer au débarcadère. Le moyen idéal pour parcourir le Bois d'Amour et les collines couvertes de bruyères de la « perle du Golfe ».

Découvrez l'île d'Arz

« L'île des Capitaines »

L'île d'Arz (324 ha, longueur 5 km, largeur 3 km, 250 hab.) ou l'île des Capitaines, surnom qu'elle doit aux nombreux habitants de l'île (les Ildarais) qui naviguaient jadis au long cours. Mais l'origine du mot breton Arz remonterait au celtique Arthos, qui signifie Ours...

L'île est tellement dentelée qu'aucun de ses points ne se trouve à plus de 400 m de la mer. Son linéaire côtier avoisines les 18 km. Ses côtes, tantôt rocheuses, découvrant de vastes vasières à marée basse, font le bonheur des randonneurs.

Son relief est peu accentué: le point le plus haut culmine, à 19 m au bourg ! le deuxième "sommet" se situe à Billihervé au lieu dit modestement "La Montagne", et atteint 13 m!!, mais on y jouit d'un très beau point de vue sur tout l'horizon. Le climat, doux et ensoleillé, favorise la floraison d'hortensias, camélias qui ornent jardins et ruelles dès le printemps.

Ses nombreuses plages sont très propices à la baignade, même pour les enfants. Vous en trouverez toujours une à l'abri du vent: à vous de choisir.

Les mouillages forains de Beluré, Penera et du Mounien sont des havres de tranquilité pour les plaisanciers.

Mais l'île reste avant tout le paradis des amateurs de voile et de planche. Les quatre écoles (dont les Glénans) qui s'y sont implantées ne s'y sont pas trompées.

 La nature ici a été préservée, comme en témoignent faune et flore des marais ou des vasières découvertes à marée basse. Les oies bernarches de Sibérie viennent y prendre leurs quartiers d'hiver...

 Pour les inconditionnels de la bicyclette, possibilité de passer les vélos à bord des bateaux.

2 belles promenades

Située au cœur du Golfe, l'île d'Arz est un endroit calme ou les paysages variés sont restés très naturels, voir sauvages. Un superbe sentier côtier (bien balisé) vous permet d'effectuer le tour de l'île à pied afin de contempler les magnifiques panoramas du Golfe.

Le circuit vert fait apprécier, sur la partie Est, des paysages maritimes où terre et mer semblent parfois se confondre: anciens marais salants, zones marécageuses favorisant la présence de nombreux oiseaux marins ou migrateurs... Le cheminement est aisé (peu de relief), le repérage facile grâce au balisage fréquent tout le long des 7,5 km.

Le circuit bleu entièrement en sentier littoral, allie quand à lui des vues sur le Golfe et les îles, et permet de découvrir une campagne légèrement vallonnée, des plages et une côte plus découpée (petites criques), par l'Ouest et le Sud. Il est très bien balisé également, et il faut compter environ trois heures pour en parcourir les 9 km.

- Au départ du Clos de Kerhouil à l'embarcadère de Conleau Vannes ( 23 km)

l'île de Gavrinis

Le mystère des mégalithes de l'île de Gavrinis

Construit au début du IVe millénaire avant J.-C., mille ans avant les pyramides d'Egypte, le cairn de l'île de Gavrinis, face à Larmor-Baden dans le golfe du Morbihan, est loin d'avoir révélé tous ses secrets. Et voilà que des archéologues réunis autour de Serge Cassen, chercheur au CNRS, viennent de réaliser de grandes avancées qu'ils ont décidé de partager avec le public. 

Ce joyau mondial de l'architecture mégalithique, découvert en 1835, est constitué d'un amas de pierres sous lequel se cache un tombeau préhistorique, un dolmen en couloir de 14 m de long terminé par une chambre de 2,50 m de côté 

Et la cinquantaine de pierres qui soutiennent les dalles du toit montrent des courbes et des signes jusqu'alors incompréhensibles.

L'insularité de Gavrinis a certainement aidé à la conservation du volume original du monument, exceptionnelle malgré le cratère qui en a éventré le sommet. 

La qualité de la construction a également contribué à cette préservation.

L'Île Berder

Accès par le gois à marée basse

"Berder" est une petite île privée de 23 hectares située dans le Golfe du Morbihan en Bretagne.

Véritable île à marée haute et presqu'île à marée basse, Berder est reliée par un gois (passage) de 80 mètres à Larmor-Baden.

À marée haute la traversée s'effectue avec un passeur.

Berder se caractérise par la "rencontre" de la Bretagne pour son cadre et la Méditerranée pour sa végétation. L'île est calme, remplie de charme et propice à la découverte du Golfe du Morbihan.

Possibilité de faire le tour de l'île à pied.